Promenade artistique avec Denis Courard (partie 3/4)

denis courard rich and co editions 9

Pourriez-vous nous dire, en tant que bruxellois, si votre Art comporte une dimension belge ?

Vous êtes tombé sur un Belge plus attaché à sa langue qu’à sa belgitude. Au risque de faire bondir mes compatriotes d’indignation, je me sens plus chez moi à Paris (voire à Québec) que dans le nord de mon propre pays, où ni la langue ni la culture ne sont les miennes. Personnellement, je crois qu’on est de la terre (quelles qu’en soient les frontières) où les contes de fées sont ceux qu’on vous racontait dans votre enfance.

Mais je ne suis certainement pas représentatif : né dans une famille de profs de français, ayant fait mes études au Lycée Français de Bruxelles, et pour tout dire avec un quart de sang français coulant dans mes veines.

Ce qui ne m’empêche en rien d’apprécier la Belgique pour sa qualité de vie et pour le charme si particulier de sa manière d’appréhender les choses ; cet espèce de recul et de distance qui réussissent l’exploit de relever à la fois du bon sens, de la poésie et de l’absurde.

denis courard rich and co editions 7

Un mot m’interroge, en tant qu’écrivain, celui de « danse »… Pouvez vous nous expliquer la signification, le rôle de ce terme dans votre collection « danse macabre » ?

Ce titre fait référence à la Danse Macabre née à la fin du Moyen Âge dans les pays d’Europe. Ce motif artistique ornait les murs des églises et des ossuaires et mêlait squelettes et vivants dans une sarabande, les premiers venant tourmenter les seconds, et les entraîner vers l’au-delà. Le but de ces représentations était de méditer sur le caractère inévitable du dénouement qui nous attend tous, et de la vacuité du pouvoir ou de la richesse, la mort fauchant d’une même lame puissants et misérables.

J’aime la poésie cynique de cette idée, et je voulais l’adopter comme ton de ma série de dessins.

denis courard rich and co editions 8

Les mots semblent avoir une importance dans votre œuvre, comme le montrent les parchemins qui servent de support. Votre Art vise-t-il à délivrer un message ?

Comme je l’évoquais plus haut, j’ai grandi dans un monde où les murs avaient la couleur des livres. Les mots ont toujours peuplé mon espace. J’ai vite perçu leur charme, leur pouvoir, leur nécessité. Beaucoup de titres des dessins de la « Danse Macabre » s’inspirent d’ailleurs de la littérature.

En ce qui concerne les feuillets sur lesquels je dessine, ce sont des pages de bible.

Au-delà de l’intéressant effet visuel, je trouve l’irrévérence saine et réjouissante. C’est bien sûr un peu de l’ordre de la provocation. Je pourrais aussi dessiner sur des billets de cinq cent euros, mais je devrais vendre mes dessins plus cher (sourire).

Au-delà de la provocation, on peut aussi y voir une réflexion sur la fameuse page blanche sur laquelle on se penche au moment d’écrire ou de dessiner. Est-elle réellement si blanche, si vierge ? ou y voit-on apparaître en filigrane les fantômes des idées fondatrices de nos cultures – et qui nous imprègnent, que nous y adhérions on non ?

Quant à délivrer un message, mes dessins n’ambitionnent de fournir aucune réponse. En revanche j’ai beaucoup de questions. Si un seul de mes petits squelettes a pu susciter une interrogation une seule fois, chez une seule personne, tant mieux. Pour le reste, le plaisir reste la raison première qui me pousse à dessiner.

Denis Courard


Liens utiles pour en savoir plus (cliquez sur les liens-images pour accéder aux contenus)

Site de l’Artiste

site la ligne d ombre denis courard rich and co editions


Blog Denis Courard

blog denis courard rich and co editionsPage Facebook

la ligne d ombre denis courard facebook rich and co editions


Retour page d’accueil Rich and Co Editions (cliquez sur l’image ci-dessous)

page d accueil rich and co editions

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s