Trois rêves et une mélodie – 3 – Nana

Cool se réveille, se recouche. Il veut étreindre le rêve, le rejoindre, mais rien n’y fait. Le SAV de la DS répond OQP. Cool-de-source n’est pour elle qu’un vulgaire plan d’un rêve. De sa divine éternité aussitôt LUD. Plus de pilule bleue en stock… 204526_230931967032537_146468265_o.jpgRejeté de cette plage aux yeux bouteilles, il est toutefois repêché par cet adage si bien méconnu :

« Un rêve n’arrive jamais seul » 

« Le roi est fol », anonyme, 1269 ( datation au trisomium 14)

showlivierrichnco 3rêves 1melodie

Trois rêves et une mélodie – 3 – Nana

Nerveux, imprévisible, chaleureux comme les clartés des feux de forêt, Cool est Celso Cordoue ! Grand, élancé,cheveux longs, teint hâlé : le charme andalou. Même la témérité d’affronter le vide en sautant d’une falaise les bras en l’air.

10622968_597674287010237_62231737235512895_n

Mais cessons d’admirer cette peau de rêve.

Cinq heures du mat’, calage improvisé Vallée de Lubies : plantation de camtars, grosses baffes. Du monde et du son. Fini le stress du service. Finie la vente. Finis les clients rois et les patients impatients exigeant un dafalgan aux urgences à 4h du matin ! 

– Rien de tout ça. Sur la page du soir : amitiés sous les étoiles, et plaisir de s’oublier dans la transe de la danse. Les jeunes « en chien » remuent la queue, tandis que les loups laissent le charme agir, le feu brûler, et le voyage de la liberté se prolonger jusqu’aux couvertures secouées par les ponchos bleus du petit matin…

Mais profitons de la soirée et rev’nons à notre Espagnol !

bolasses

Autour de lui rebondissent les baballes, halètent les toutous, remuent les bons boules, sombrent les bolosses et tournent les bolasses en cercles de flammes. Virevoltant, Celso y allume son joint en ninja. Ha ! Forte impression au rendez-vous : inconscient ! crétin ! fou magique ! 

Nonchalant, il esquive ces lauriers, essuie tout orgueil mal placé de ses semelles et s’en va pisser. Odeur de poil de nez grillé. Tâche noire dans l’œil. Tout triomphe est éphémère. Il secoue son sexe, et retrouve sa lucidité. 

Autour de lui, on danse, on fait tourner, on flambe, on fume, on plane, on tire un trait ou  on laisse une trace.

« La vie est un lêve. Il faut que découvle ta libelté »

Oscarito, voyageur péruvien, philosophe de minuit

Écoutant sa seule soif de vivre, Celso se faufile dans la foule, la foule qui tangue (ou est-ce lui? ) et… – Le flash ! Une splendide donzelle à dreadlocks ! Son large sourire fantastique infuse en son cœur tel un thé cannelle au lait de lune. Celso se lance : 

« Je voulais te dire… Je trouve que… Tou es la poubelle de la soirée. »

Elle éclate de rire !

« Quoi ?? » fait le prince charmant.

Nana le jauge, leurs yeux pétillent. Un rêve ne vient jamais seul, disaient-ils…

« C’est gentil, mais on dit : tu es la plus belle. Fais pas des houx, fais des hue ! »

– Hue coco bourricot !

Face au sublime tracé de ses lèvres, Celso s’éprend et se reprend. Petit demi-tour sur lui-même, deuxième essai :

« Je voulais te dire…

Je trouve que…

Tou es la plus belle 

Des poubelles ! »

 

franco espagnol_retouche.jpg

Trois rêves une mélodie – 4 – Marouchka 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s