Trois rêves une mélodie – 1 – Sissi

Quelques pintes de Guinness pour noyer le Lubrique, et le Songeur met les voiles. Il siffle. Pas très fort. Ni très bien. Il a beau essayer, c’est peine perdue.

Une chance pour lui : le voisin du d’ssus, s’apprête à laisser tomber d’une main distraite un œuf sur le prochain jobard qui sortira du bar en cancanant comme un connard. Il n’entend pas. L’œuf sera pour le suivant. Et pour vous seront, chers fantômes hantant la nuit, les notes de sa mélodie.

Je ne peux en transcrire le rythme. Je m’en excuse auprès de toute amatrice de jazz qui aurait par mégarde eu la folle idée de fourrager dans cette punk forêt de mots. Pour ce qui est des musicologues, ils sauront me pardonner, et, jugeant du bon rythme à adopter et des gammes à choisir (car oui, le musicologue est toujours polygame), choisiront le plus doué d’entre eux pour enregistrer cette mélodie, la poster sur youtube, et offrir, en bon gentilhomme ou bonne gentillefemme, les gains de publicité à quelque association d’aide aux démunis ; ou à moi, une petite partie du moins…

Merci d’avance. Bisous. 

Comment lui vint-elle ? Cool repense à Sissi, belle de soirée gothique,  parfaite muse pour puceau vêtu de noir.

Cool lui a parlé. Pas d’atomes crochus. Elle travaille en tant qu’hôtesse. Elle sert de compagnie à des hommes qu’elle fait boire. Un peu psy, ou maman, elle les écoute. « J’ai pas grand chose à part mon apparence, alors je fais avec c’que j’ai. »

Sissi n’a pas de rêve à vendre, elle offre la plus simple, sincère, et décevante démythification. La vérité nue, sans apparat. Un édifice s’est effondré dans son esprit, et Cool fut bouche bée. Les courbes opalines de l’angélique beauté furent recouvertes de pavés.

Il lui reste l’image de l’échancrure chatoyante de sa robe à bustier sous la lumière tamisée du pub. C’est là, à l’orée de la vallée merveilleuse, que Cool revient,  marchant dans la rue, planant dans sa tête, souffletant sa mélodie… Un dos nu, une peau laiteuse, un fin lacis de fils dorés serpentant entre les broderies…

showlivierrichnco 3rêves 1melodie

Là : face au lacis d’or émis…

Sissi ! La famille l’adorait !

Si mimi, si docile amie dit : « Aise… récits dorés… baie molle à domicile ah… »

La raie ! La raie ! D’aussi s’y mirer – sot l’mineur ! – l’ado Rémi, face hilare et suspendue  : 

Dos majeur m’irait !

Là, Sissi, bée car lasse – île à récif – à Rémi :

– Dodo… 

Missile à sol, l’ami Rémi, diminué, s’y mire et…

C’est ma pause Bédot ! Sido’ s’immisce et suce !  J’ai gémi.  Sido’ soupire.

A plus  !


ADDENDUM du 20 février 2018, 22h18

 Sur demande de sommités de la musique contemporaine, je joins ici la partition originale.

–> En rouge les notations anglo-saxonne.

La, fa sol la si do ré mi

Si si / La fa mi la do ré / Si mi mi /  Si do si la mi-dièse* / Ré si do ré-bémol la do mi si la/ La ré / La ré / Do si si mi ré / Sol mineur /  La do / Ré mi / Fa si la ré suspendu / Dos majeur mi ré

La / Si si-bécare** la si la ré si fa ré mi / Do do

Mi si la sol / La mi ré mi-diminué si mi ré /

Cma pause B do / Si do si mi CsusG Gmi / Si do soupir / A+

 *c’est un fat

**B. molle à la clef, bien évidemment

*

2 réflexions sur “Trois rêves une mélodie – 1 – Sissi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s