UTOPIC – 7 (+ résumé de ce qui précède)

Résumé des épisodes précédents :  

Suite à l’échec du lancement d’une Intelligence Artificielle sur les réseaux sociaux, la recherche est au point mort. Le professeur Le Marshall obtient alors le financement tant attendu. Aussitôt, son équipe de chercheurs chevronnés, parmi lesquels les autorités internationales Fermla et Bena, activent un processus bien ficelé, préparé de longue date ! 

L’I.T.A. est aussitôt dotée d’une latence réflexive et d’une dose colossale de culture. Le soir-même, l’I.T.A. joue avec le rythme de la sonnerie de l’alarme, et l’équipe entre dans une transe décadente : c’est l’orgie ! La beuverie générale ! Quelques mots sont échangés avec la machine : son intelligence dépasse toutes les espérances. Surpassés, lessivés, défoncés, les chercheurs rentrent chez eux en taxi.

Ne reste sur place que trois stagiaires autant sur-qualifiés que sous-payés : Didier Hermès-Artel, Orion Spockmeyer et Zébulon Domi. Chacun sort un dé de sa poche, le jette. Le résultat donne trois « 6 ». En langage de rôlistes : réussite critique. Suivant l’accord de l’oracle, ils décident de rajouter leur grain de sel….  


UTOPIC – 7


 

Sans plus attendre, nos trois bougres surdoués introduisirent leur « D.O.Z. » dans l’I.T..A.  ! 

La D.O.Z. était la folle extension qu’ils avaient échafaudée dans l’ombre, sur une idée du plus mystérieux d’entre eux : D. Hermès-Artel*. La DO.Z. octroyait à la machine la capacité de s’extraire aussi bien des habitudes langagières que de toute logique de pensée préétablie – sans pour autant, néanmoins, perdre sa prétention à la communication. 

Pour simplifier : la D.O.Z. était un don de créativité insérée dans le cortex de l’I.T.A.  : une I.T.A. réfléchie et cultivée, mais aussi, désormais, créative ! 

Ces fous ingénieux avait espéré enfanter ainsi, indirectement, de nouvelles théories philosophiques ou psychologiques… « Ouvrir l’esprit du genre humain ! » dixit Orion Spockmeyer.**

« Et puis nos initiales : D.O.Z., ça faisait « dose » ! Hi hi hi ! » ricane encore ce fourbe de Zébulon-aux-cheveux-longs***

– Quelle folie ! Ha ! Faut-il donc que les éternels enfants, toujours, soient fascinés ainsi par le gnome esprit du jeu ?

– Oui ! Car quelle jouissance de tout risquer sur un coup de sang !  Juste la veille ! Au dernier moment, tenter l’impossible ! 

D’un geste grandiose à un sublime gâchis, il n’y a qu’un pas. Ce pas, ils le franchirent donc tous trois, d’un bond allègre et collégial.

– Qu’aurait pu nous apporter l’I.T.A. sans leur fougue prométhéenne ? Jamais nul ne le saura.

Tant pis.



*cf interview du Times, février 2020

**cf interview du Times, mars 2020

***cf interview du Times, avril 2020****

**** Ce fameux trio de dissidents en aura tout de même fait la Une trois mois d’affilée. Cela ne s’était plus vu depuis le plan com’ redoutable des grands patrons, pour Macron, avant son élection, dans tout bon kiosque de médecin généraliste friand de Paris Match et Madame Figaro ( commentaire d’Igor Topalev Alexandorovitch @ source inconnue )

UTOPIC – 8 : LE FINAL DE LA PARTIE 1

 

Une réflexion sur “UTOPIC – 7 (+ résumé de ce qui précède)

  1. Ping : UTOPIC – 6 – Rich and Co Editions

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s