LE DEPUCELAGE – 2 – La Brèche

En retour à ses lettres, mille silences cinglants lui apprirent enfin la finesse et la douceur. Sa chienne et sa chatte, réconforts domestiques, achevèrent se formation de félin de l’amour. Chat au pied de la pelote des Parques, miaulant ses élégies aux chevilles de ces trois tricoteuses de nos destinées, Cool parvint à infléchir le destin.

Avec cet air de démon-enfant, jouant avec le feu, innocent, comment lui refuser un dépucelage tant mérité ? C’est l’ardeur du cœur, c’est la scintillation de l’Ailleurs ! Ainsi voilà : un coup de foudre dans le bus du lycée, une lettre transmise, une discussion à la sortie : quoi ? Elle avait un mec ! Maudites parques ! Une fois de plus ! Cela devait être, et cela fut.

Elle avait un an de plus, une voiture décapotable, et, même si cela avait été dit noir sur blanc, elle se prit au jeu de cette amitié flatteuse. Nulle promesse, oui, on connaît les feintes de l’amour, qui si souvent nous leurre pour accomplir ses desseins. L’esprit éteint la lumière pour se voiler l’évidence, et l’araignée, dans l’ombre, tisse sa toile en silence…

Sieste dans un parc, verre dans un bar, virée dans les vignes à contempler les courbes de la plaine, à lever les bras au ciel pour détendre l’esprit et ne plus les entendre, ces hurlements dévorants des hormones, cette obsession fondamentale…

– Détendre l’esprit, oui, et, quand l’ennui viendrait, il lui parlerait tout naturellement, à nouveau, de cet amour impossible, et, au bout des longues discussions,  lassé de cette ritournelle, le dieu Statistic sortirait de son sommeil pour y mettre du piquant ! Ainsi, assis sur son trône, notre dieu lâcha-t-il comme une caisse :

«  Qu’il touche des seins, qu’il palpe des fesses, qu’il savoure des lèvres ! Que Messe soit dite et qu’à Fesses soit bite !»

La nuit viendrait, paisible, allongeant une paume d’or bienveillante sur nos deux âmes tourmentés par le désir… Allongées dans le salon, unies dans un bain de lumière aux derniers rayons du coucher…

 

vers là pour le 3

 

3 réflexions sur “LE DEPUCELAGE – 2 – La Brèche

  1. Ping : LE DEPUCELAGE – I – L’Âge de souffrance – Rich and Co Editions

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s