FESSENHEIM 3 : Les actuces de la vieille chienne

Dans l’épisode précédent : La fille du ministre fait un reportage à l’hôpital de Rouffach. Le vieux picole. Le suspense est complet…

 

– C’est maintenant l’heure de votre grand divertissement tant attendu : « Indians VS the army of Cowboy-zombies » saison 9  !

L’annonce ne reflète pas la réalité. La célèbre série laisse traîner péniblement son intrigue au gré des répliques, des épisodes, des saisons et des sorties de coffrets DVD pour Noël. AU même moment, au siège de YMCA networks, le service marketing projette en comité d’entreprise son trimestriel « Résultat des études algorithmiques sur parc-clientèle.» Le boss s’en gratte discrètement les parties, l’épiderme visiblement irrité par la lenteur notoire avec laquelle son équipe d’auteurs défoncés aux escargots avance dans l’histoire.

Il a tout de même de quoi se rassurer : les fans patientent docilement, collectionnant les déceptions collector et les attentes frustrées édition illimitée.

Alors, à quand l’arrivée de l’armée des cowboy-zombies, qui mettra fin aux tensions entre la tribu des Anciens de la Terre et le gang des rebelles psychotiques ? Pour très bientôt, nous promet-on.

– ‘Spèce de branleur ! s’insurge le vieux, outré par la passivité du héros ( jeune éphèbe à la mode : ténébreux, courageux, fort mais super sensible au fond → Cœur de cible : l’adolescente éternelle). T’as pas d’poigne bordel ? Laisser le poisson t’filer ent’ les mains ! Crétin !

A ce rythme, le show deviendra rapidement un feuilleton de pseudo-télé-réalité sponsorisé par Endemol-médicaments-contre-la-diarrhée ! En guise de confessionnal, un enregistrement vidéo. Si vous désirez que John survive, envoyez FDP au 06412 (prix d’un appel local + 0,55 centimes par seconde.)

Malgré toute sa hargne à critiquer, le vieux n’en a pas moins trouvé un bon prétexte pour se ragaillardir de vin, tranquillement vautré dans sa retraite canapé. Une cérémonie à ne déranger sous aucun prétexte !

– Dis-moi, ça te dirait pas d’aller… tchü-tchü !

Ce disant, Gustave effectue un mouvement avant-arrière avec le bassin, en roulant des coudes. Seul, il est odieux. En société, c’est un vrai gentleman.

– C’est ça qu’fallait dire, puceau !

La chienne, bâtarde blonde au museau décoloré par les années, soupire.

Première étape de séduction pour arriver à ses fins ( car il en faut, de la stratégie, à une vieille chienne, pour parvenir à se faire sortir par un vieillard pourri ). La seconde étape serait le petit battement de queue – économie d’énergie oblige , car le vieux est trop dur de la feuille pour que cela vaille la peine de s’en prendre à cette innocente moquette. Moquette si bonne, si vieille, toujours chaleureuse…–

Dans son rêve éveillé, la bête tripode aborde la troisième étape. Celle-ci consistera à faire la belle quand le vieux se lèvera. La voyant, il oubliera pourquoi il avait décollé son cul. Puis il se souviendra que c’est pour la sortir.

Quelques minutes plus tard, l’instinct canin une fois de plus victorieux, elle gambade sur ses vieilles papattes, heureuse comme seuls les chiens savent l’être, tandis que le vieux se soulage contre un buisson, au nez et à la barbe d’un coucher de soleil parcouru de lasers.

Les projections lumineuses de la « Reactor Fest» de Korchheim.

 

 

Veuillez entrer dans la suite, si vous le désirez

Une réflexion sur “FESSENHEIM 3 : Les actuces de la vieille chienne

  1. Ping : FESSENHEIM 2 : De la dédramatisation pathétique – Rich and Co Editions

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s