Collection Littérature : Chloé, « La Boite »

    « Ici, je n’ai rien à manger, rien à boire et aucun endroit où dormir. Mon physique me lâche davantage au fil des jours et mon moral le suit à toute vitesse. Ma voix étant trop affaiblie, j’ai commencé à taper contre les murs et me suis abîmée les mains, puis j’ai enchainé avec ma tête. Je m’autodétruis au fil des jours… étrangement, cela me soulage. »

Rich and Co Editions

 

    La vie est un enchaînement de pièces où se trouvent différentes portes qui représentent chacune un choix. Au fil des années, j’ai ouvert les portes que je préférais pour finalement me retrouver enfermée ici. Je ne saurais dire à quel moment j’ai choisi la mauvaise porte ni même pourquoi. M’y a-t-on poussée ? 

    Je suis emprisonnée dans une boite. Une boite vide où l’on peut ni avancer, ni reculer et aucune porte de secours n’est à sa disposition. Il fait sombre, presque nuit et c’est silencieux. 

    Au début je criais à l’aide, fort. Et puis les jours sont passés et j’ai cessé de crier, ma gorge en étant trop souffrante. Ici, je n’ai rien à manger, rien à boire et aucun endroit où dormir. Mon physique me lâche davantage au fil des jours et mon moral le suit à toute vitesse. Ma voix étant trop affaiblie, j’ai commencé à taper contre les murs et me suis abîmée les mains, puis j’ai enchainé avec ma tête. Je m’autodétruis au fil des jours…  étrangement, cela me soulage. 

boite chloe rich and co editions

    J’entends tous ces gens qui continuent de vivre à l’extérieur de la boite, dans les pièces voisines. Ils rient, ils pleurent, ils se disputent, ils vivent tout simplement. Ils me narguent. Au début ils ont essayé de m’aider, je les entendais cogner contre la paroi pour m’en sortir, mais ils se sont rapidement lassés du combat et ont repris le cours de leur vie en ouvrant de nouvelles portes, s’éloignant un peu plus de moi chaque jour. 

    Contrairement à eux, je n’ai plus d’émotion. J’ai arrêté d’être en colère, d’être triste, d’être heureuse. Je n’ai plus aucun signe de vie en moi, mon corps se transforme en boite vide. 

    Or après tout, cette boite vide n’est qu’un simple objet, elle n’est pas obligée de vivre. Alors pourquoi le devrais-je si je suis devenue comme elle ?

Chloé


Retour Page d’Accueil (cliquez sur le lien-image ci-dessous)

rich and co editions

2 réflexions sur “Collection Littérature : Chloé, « La Boite »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s