Collection Littérature Nouvelle : Nathalie Michel, « La montre gousset »

la montre gousset rich and co editions nathalie michel

La montre gousset

Nouvelle

    – Charline, j’ai vu une affiche à la boulangerie. Demain jour de Noël, une association organise un vide-grenier sur le thème de Noël sur le parking de la Promenade du Lac à Vaivre. Il y aura plein d’animations, les standistes ont une remise s’ils sont déguisés pour la circonstance et le Père Noël sera de la partie. Incongrue comme date, non ?

    – Non, c’est génial au contraire, raille la femme qui s’active dans la cuisine. C’est pour que les mamans comme moi n’aient pas le mari et toute la marmaille qui court dans la maison pendant qu’elles préparent le dîner. Vous irez dès 14 heures, Raymond, comme ça je pourrai préparer tout sans m’énerver et pouvoir recevoir tes parents en toute décontraction. Et surtout prenez votre temps. Je ne veux pas vous voir de retour avant au moins 18 heures.

    – Dis donc, elle est gentille votre maman, les enfants, elle nous fiche dehors le soir de Noël !

    – Allez papa, on ira s’il te plaît ? Moi je veux voir le Père Noël, dis oui !!!!

    – De toute façon, je crois qu’on n’a pas le choix les filles, c’est d’accord. »

    Le lendemain, pendant que Charline épluche les légumes qui accompagneront la traditionnelle dinde farcie, Raymond habille Candice, 6 ans et sa sœur Valentine, l’aînée de deux ans. Les deux petites filles sont ravissantes, dans leur manteau, bonnet, écharpe et gants rose bonbon. Elles font la fierté de leurs parents depuis la naissanceArrivées au lac, les gamines sont subjuguées devant le spectacle qui s’offre à elle. Un manège paré de décos de Noël, des dizaines de stands plus féeriques les uns que les autres. Il y a même un chalet qui représente l’atelier du Père Noël, et un traîneau qui a l’air de l’attendre. Le Papa, plutôt imperméable à cette atmosphère d’habitude, reste pourtant stoïque devant la joie de ses fillettes. Il fait patiemment le tour des stands, à la recherche, comme tout le monde, de LA bonne affaire. Soudain, son regard se pose sur une « vieillerie ». Il s’avance, fait mine de ne pas s’intéresser à l’objet qui pourtant l’attire énormément. Il s’agit d’une montre de gousset, le genre de produit qui ne peut être acquis par toutes les bourses. Cette montre lui est familière. L’instrument de mesure est perdu au milieu de dizaines d’autres objets hétéroclites type vieux fer à repasser, candélabres ou gaufriers anciens. En discutant avec l’exposant, toujours sans lui montrer l’intérêt qu’il porte à la montre, il apprend que le jeune homme vient de vider la maison de son grand-père décédé.

« Que faisait votre grand-père ?

    – Il était instituteur. »

    Raymond sait tout à coup d’où provient la montre et cache son émoi.

    – Et vous pensez-que ces objets ont de la valeur ?

    – Franchement Monsieur, je m’en fiche, je veux juste virer tout ça, sinon ça part à la déchetterie. Moi je suis de Paris, et je dois y retourner après les fêtes. J’ai juste voulu rendre service à ma maman, on a vidé la maison et ma mère va la vendre. Le Grand-Père, je le connaissais peu, car je suis parti depuis des années donc je ne le voyais jamais. Bon, vous m’en prenez combien de la montre ?

    – Combien en voulez-vous ?

    – Je ne sais pas, vingt euros, ça ira ?

    – Vendu ! »

    Raymond n’en revient pas de la chance qui lui est donnée. En écoutant le jeune homme, les souvenirs réapparaissent. Cette montre était celle de Monsieur Charmin, son instituteur lorsqu’il était à Noidans les Vesoul. Il était un peu bourru mais Raymond l’adorait car il avait l’art de rendre chacun de ses cours intéressants. Il faisait participer les élèves à la leçon, rendait les cours attractifs car ludiques. Il faisait entrer les enfants dans son univers à l’aide d’objets type maquette avec des centaines de soldats de plomb pour évoquer les guerres, des boites remplies d’insectes lors des leçons de sciences naturelles. Il avait même un jour apporté à l’école un petit oiseau blessé pour que les enfants participent à son convalescence. Il était passionné par son travail d’enseignant et avait cette faculté de penser que chaque élève a besoin de ressentir qu’il n’est pas un idiot et qu’inculquer son savoir est la vertu la plus importante pour faire d’un enfant un homme bien. Monsieur Charmin, à chaque heure, sortait sa montre de gousset pour signifier aux enfants qu’ils allaient changer de leçon. Monsieur Charmin était quelqu’un qui avait énormément compté dans la vie du petit Raymond. Grâce à son acquisition, l’homme est redevenu un petit garçon pour quelques heures.

    Il rentre le soir avec ses filles, et passe le meilleur Noël de sa vie, à raconter à sa famille les 5 ans qu’il avait passé en compagnie de Monsieur Charmin, qui lui a permis d’aimer les études et de faire de lui ce qu’il est aujourd’hui, un architecte reconnu et respecté.

Nathalie Michel


Nathalie Michel est un auteur de Polars confirmé, qui a publié déjà 3 Romans et un Recueil de Nouvelles Collectif.  Alors si vous avez aimé la nouvelle « La montre gousset », vous allez adorer ses 4 livres, publiés aux Éditions du Citron Bleu (cliquez sur l’image ci-dessous pour accéder au contenu)

éditions citron bleu rich and co editions


Entrez sans plus tarder dans l’Univers de Nathalie Michel avec son premier roman « Implacable » (pour commander ou avoir plus d’infos, cliquez sur l’image ci-dessous)

couverture-implacable-nathalie-michel-rich-and-co-editions


    Pour acheter et commander ses trois derniers opus, Impitoyables, Les 1000 étangs meurtriers et le recueil collectif Noirs Flocons, rendez-vous à la Librairie Comtoise 11 Rue d’Alsace Lorraine, 70000 Vesoul (cliquez sur l’image ci-dessous pour plus d’informations)

la-librairie-comtoise


Retour Page d’Accueil

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s