« Puisqu’il faut continuer de vivre, après tout… » , billet d’humeur by The Rich Himself

Billet d’humeur improvisé du dimanche 15 janvier 2017

illus-puisquil-faut

    Puisqu’il faut continuer de vivre, après tout…

    Puisqu’il faut continuer d’exister pour soi, pour les autres, pour ceux qui sont là et qui ont besoin de nous, et pour ceux qui sont partis, qu’ils puissent eux aussi continuer à vivre à travers nos mémoires, mais aussi et surtout à travers nos gestes et nos actions.

    Puisqu’il faut continuer d’avancer, pour que notre existence ait un sens, il faut encore et toujours se relever, avec une nouvelle connaissance du monde et de soi, à chaque fois.

    Puisqu’il faut continuer d’apprendre, voici ce que j’aurai appris : « Tu dois profiter des petits bonheurs de la vie, Richard, et ne pas accorder tant d’importance au reste… » Souvenir de paroles qui m’ont marqué, avec l’accent en moins…

    J’y ai repensé hier soir, attablé à côté de mon fils de sept ans, très « heureux » d’être en sa compagnie et de pouvoir échanger avec lui. Mais comme les murs ont des oreilles, le voilà qu’il me demande :

« Papa, y a quoi après ?

– Après quoi ?

– Ben… après la vie ?

– Ché pas… »

    Long silence embarrassé, triste déception sur sa petite bouille penchée sur l’assiette… Et moi de lui débiter de grotesques résumés des différentes hypothèses religieuses, athéistes, panthéistes, ou même chaotiques.

    En bref, même les adultes ne savent rien, pas même mon papa. J’ai alors eu cette illumination, une phrase maintes fois répétée par mon beau-père : « Tu sais, Jojo, si personne n’en est jamais revenu, c’est que ça doit être vachement chouette ! »

    Esquisse d’un sourire sur son visage...

    et me revoilà !

Ce qui est dit n’est plus à dire

Votre serviteur

The Rich
postface :

« Il faut profiter des petits bonheurs de la vie, et ne pas accorder tant d’importance au reste… » Pour illustrer ces propos, je vous propose un morceau joyeux et optimiste des Cure (oui, ça existe…). Pourquoi ? Parce que depuis trois jours, mes deux fils (7 et 10 ans) ne cessent de me le réclamer en voiture. Et lorsque arrive le moment tant attendu du merveilleux refrain, et que j’entends leurs petites voix angéliques entonner la chanson avec tant de joie et d’innocence, à cet instant précis, je suis heureux… » The Rich

3 réflexions sur “« Puisqu’il faut continuer de vivre, après tout… » , billet d’humeur by The Rich Himself

  1. Ping : Collection « Auteur du mois », Yann Ligner : Come undone – Rich and Co Editions

  2. Ping : Best Of Rich and Co : « Auteur VIP » du mois de mars, Yann Ligner, « Come Undone » – Rich and Co Editions

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s