« Notre aventure musicale » by Mustapha Amokrane Himself

Zebda

Chronique du mercredi 4 janvier 2017

      « Notre aventure musicale a commencé à la fin des années 80, dans le cadre d’une activité associative riche, dans le quartier des Izards à Toulouse. Dès le départ, on s’est dirigés vers des pratiques culturelles: on faisait de la vidéo, du théâtre, des ateliers d’écriture et naturellement, spontanément, l’idée d’un groupe de musique a surgi dans le prolongement de ces pratiques. C’est dans le cadre de notre association, « Vitécri, » qu’on a monté le groupe Zebda.

    On a construit cette histoire musicale étape par étape, par la scène essentiellement, puis on a eu la chance de rencontrer le succès discographique, même si c’est la scène qui a nous a maintenus dans une réalité de musiciens. Mais on a toujours poursuivis nos activités associatives en parallèle, en considérant que les unes et les autres étaient des outils fantastiques qui pouvaient servir de manière incroyable. Je veux dire que le groupe de musique, en soi, représente une dynamique folle – sans parler de l’effet de succès. La musique, les musiciens,la pratique collective, ce qu’elle permet comme lien lorsqu’on organise différentes choses dans le cadre d’une activité associative, c’est infini !

    Grâce à la musique et à la nôtre en tant que groupe, on n’est pas devenus éducateurs, ou travailleurs sociaux, ce que l’on serait sûrement devenus. Comme on était un peu dans cette logique-là, un peu intellectuelle et politique, , socioculturelle, on se serait dirigés vers ce genre de job. Mais on est devenus des musiciens ! On n’est pas non plus devenus des salariés de notre association parce qu’à un moment donné on a pu développer une vraie autonomie économique. Et je dirais que c’est vraiment dans notre activité associative, et très tôt – la dimension exceptionnelle est vraiment là – que l’on a pu se dégager de la logique institutionnelle. Pas complètement évidemment, puisqu’aujourd’hui on ne refuse pas les financements dans le cadre d’une action collective, mais on a pu vivre sans, et l’on pourrait continuer à fonctionner sans. Ça veut dire que d’un coup, on a pu développer notre parole politique.

    Grâce à l’autonomie par rapport à l’institution, aux collectivités, j’ai une parole politique, je la développe, je vais plus facilement vers le point de vue citoyen sans tenir compte du fait que la mairie, le conseil général ou régional ne vont pas apprécier. On ne se dit pas : « je risque d’être censuré ou avoir des financements publics annulés. » Une très forte réalité dans ce pays, c’est que le financement implique une sorte d’allégeance et c’est vraiment dommage, car la force associative, notamment dans ce qu’elle permet dans les quartiers populaires ou dans ce qu’elle pourrait permettre dans le développement d’une parole politique citoyenne, ne peut pas se développer.

    Il y a là à un moment une limite qui est une forme de fonctionnement antidémocratique, c’est à dire que tu ne peux pas critiquer la politique de l’élu qui te finance. Je le précise, car c’est vraiment la particularité de notre histoire, en comparaison avec d’autres : c’est grâce à la dynamique Zebda, qui a tout de suite été très forte, qu’on a pu développer notre autonomie, ou au moins cet équilibre dans le rapport : on sait qu’on a une liberté de parole qui nous est forcément accordée. »

Mustapha Amokrane
A voir absolument !!! Mouss et Hakim «Extraits « Mouss & Hakim, Origines Contrôlées » – Samia Chala » :

Note de l’édition :

    Au début des années 2000, Mustafa Amokrane et ses camarades créent « Motivé-e-s », un mouvement politique français local de gauche créé à Toulouse, à l’initiative notamment de membres du groupe de Zebda. Réalisant un score de 12,49 % aux élections municipales de mars 2001 à Toulouse après une campagne médiatisée et axée sur la démocratie participative, ils obtiennent alors quatre conseillers municipaux. Aux élections municipales de 2008 à Toulouse, ils choisissent de ne pas reconduire de liste autonome et de participer à la liste unitaire conduite par Myriam Martin (LCR) avec la LCR et les antilibéraux du Collectif unitaire anti-libéral, expliquant vouloir rassembler ceux « qui veulent se réapproprier les choix qui les concernent » dans un rassemblement de « la gauche qui ne renonce pas », tout en apportant leurs sept ans d’expérience au conseil municipal.

    Mustapha Amokrane a également formé un groupe avec son frère Hakim Amokrane : Mouss et Hakim (ou Hakim et Mouss). En 2014-2015, dans Frères d’armes, série télévisée historique de Rachid Bouchareb et Pascal Blanchard, Mouss Amokrane présente la biographie de Lazare Ponticelli. En 2016, Mouss et Hakim écrivent la musique de Comme des lions, documentaire de Françoise Davisse.

    Aujourd’hui, les frères Amokrane, toujours motivés, vous convient sur scène à un « Vingt d’honneur » afin de fêter 20 ans d’activisme en musique et en chanson, de Zebda à 100% Collègues en passant par Origines Contrôlées.

    Pour finir, Mustapha Amokrane est, selon ses propres termes, bien plus un Musicien-Citoyen qu’un artiste engagé. Avec son frère, ses camarades (Hakim, Magyd Cherfi…) et Zebda, il est à l’origine de plusieurs associations et mouvements à Toulouse, et il est devenu l’un des acteurs phares de la ville, dans les domaines à la fois culturels et politiques.

    L’histoire de Mustapha Amokrane est donc incroyable et admirable à plus d’un titre. Quel exemple et quel modèle pour tous autant que nous sommes, jeunes et adultes, quels que soient nos origines socioprofessionnelles et culturelles, que l’on soit musiciens et/ou citoyens !

Chronique « Notre aventure musicale » extraite d’un entretien avec Céline Calmejane-Gauzins, intitulé « Notre radicalité, c’est d’essayer d’être justes », issu de la revue , Diversité, « Ville, École, Intégration » n°173-3ème trimestre 2013 « Cultures et pratiques Musicales : quelles perspectives éducatives pour tous ? » (voir liens ci-dessous)

diversite-culture-et-pratiques-musicales

Liens plus qu’utiles:
Revue Diversité-VEI:

Infos sur la revue Diversité-VEI (Ville-Ecole-Intégration)

Pour commander la revue Diversité-VEI par numéro

Pour s’abonner à la revue Diversité-VEI

Zebda et « Mouss et Hakim »

tournée de Mouss et Hakim

site Mouss et Hakim ou le contraire

Acheter « Vingt d’honneur » de Mouss et Hakim

vingt-d-honneur

Acheter Mouss et Hakim ou le contraire

ou-le-contraire-digipack

Acheter l’album « Origines contrôlées » de Mouss et Hakim

origines-controlees

Acheter « Comme des Cherokees » de Zebda

comme-des-cherokees

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s