« La permaculture » by José-Alberto Veloso Himself

Chronique du vendredi 30 décembre 2016

permaculture

    La philosophie de la permaculture consiste à travailler avec la nature et non pas contre elle. Elle suit une éthique de base et donne des principes qui permettent une intégration harmonieuse des activités humaines au sein des écosystèmes.

    Après la seconde guerre mondiale, Masanobu Fukuoka expérimente une agriculture où l’homme travaille avec la nature et non pas contre elle.

    Il utilise ce que la nature sait faire « seule » pour se débarrasser de techniques agricoles traditionnelles ou conventionnelles et parvient à obtenir des rendements qui équivalent ces méthodes d’agriculture.

    Ses techniques de culture, ainsi que la philosophie zen qui les sous-tend, vont beaucoup inspirer Bill Mollison pour fonder le concept d’agriculture permanente considérée aujourd’hui comme la permaculture.

    Le terme permaculture signifiait initialement “agriculture permanente”, mais a rapidement été étendu à “culture permanente”, tant il était évident que les aspects sociaux faisaient partie intégrante de tout système véritablement durable.

    La permaculture vise à ce que le plus grand nombre d’individus se l’approprie, c’est pour cela que les principes du design en permaculture sont le prolongement de la position qui veut que « la seule décision éthique » est de prendre la responsabilité de notre propre existence et de celle de nos enfants.

    La permaculture s’appuie sur une éthique. C’est un ensemble de valeurs fondamentales qui gouvernent la réflexion et l’action.

L’éthique de la permaculture peut être résumée ainsi :

  • Prendre soin de la terre (les sols, les forêts et l’eau)

  • Prendre soin de l’humain (soi-même, la communauté et les générations future

  • Partager équitablement (limiter la consommation et la reproduction, redistribuer les surplus) 

    Une des innovations de la conception en permaculture est d’apprécier l’efficacité et la productivité des écosystèmes naturels par l’observation minutieuse, et d’en dériver des principes directeurs universels, applicables par tous.

    Les principes de design sont vraiment au cœur de tout système de permaculture. Chaque permaculteur peut développer son propre système de principes. Certains ajoutent ainsi de nouveaux principes à ceux qui font référence.

    Ces principes, dont le nombre limite n’est pas fixé, évoluent au fil du temps en fonction de l’affinage des connaissances. Ils constituent une base croissante qui forme un filtre, un mode de pensée, une vision et une compréhension du monde que l’on peut avoir à un moment donné et qui accompagne le processus de design tout au long de sa création.

    Plus ces principes sont intégrés à l’individu, plus ils deviennent automatiques et font partie du mode de pensée et d’action. Ils font ainsi partie de notre culture, en nous faisant évoluer vers une « culture » permanente.

    Bien que le premier champ d’étude de la permaculture soit l’agriculture et plus généralement la gestion responsable des territoires, la permaculture a évolué vers une conception de la société dans son ensemble.

    L’éthique et les principes de la permaculture peuvent donc être appliqués à n’importe quel domaine d’activité humain, qu’il soit formel tel que l’architecture ou les transports, ou informel tel que les structures sociales ou économiques.

    Pour ma part, j’utilise désormais cette philosophie dans mon travail, ce qui me permet aujourd’hui d’envisager aussi mon habitat et donc, par ricochet, d’agir sur ma famille et mes amis.

    J’ai créé une association qui me permet d’œuvrer dans ce sens et de pouvoir réaliser des projets personnels ou collectifs.

    Mon travail consiste a créer , animer, expérimenter, partager et observer…

    J’envisage aussi de réaliser un lieu pour les enfants, où ils pourront jouer, apprendre, expérimenter et partager toutes leurs expériences. La méthode Montéssori est appropriée et employée pour ce genre de lieu, car nous avons été formés à cet enseignement basé sur les même principe, mais orienté vers l’enfant.

    Un lieu original créé avec des méthodes de permaculture et un enseignement Montessori dédié aux enfants

Nous avons besoin de soutien car plus le nombre d’individus engagés grandira,

plus la vie autour de nous sera harmonieuse, et plus on fera ricochet…

José-Alberto Veloso

Pour en savoir plus sur l’auteur de cette chronique passionnante : José-Alberto Veloso Facebook

creatifpark

Pour en savoir plus sur la permaculture et CREATIFPARK : CREATIFPARK

Vidéo CREATIFPARK : vidéo démo

Site « Pro » : Zoubert

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s