« J’annonce » by Arthur Ténor Himself

Chronique du jeudi 22 décembre

charlie

     J’annonce la sortie d’un nouveau roman destiné aux collégiens (et sans doute à un public plus large). Cette publication représentera un événement particulier et même important dans mon parcours d’auteur, comme le fut en janvier dernier celle de Je suis Charliberté ! (éd. Scrineo).

     Le thème de cette fiction, son traitement, sa terrible actualité, son réalisme… et le regard qu’il nous amène à porter sur l’une des plaies majeures de notre époque, ne devraient pas laisser indifférent. Pour avoir choisi d’attaquer frontalement le sujet du terrorisme, et non par le biais d’une fable, d’un conte ou d’une fiction métaphorique se déroulant sur une autre planète, je m’attends à des réactions qui pourraient être assez vives. Je m’attends à des commentaires au vitriol et sans nuance, ce qui paraît logique quand on aborde un thème en lien avec la haine. Je m’attends à des reproches du genre « Pourquoi parler de ça maintenant, alors que nous n’avons pas de recul ? », « Pourquoi avoir écrit un récit aussi réaliste pour un public jeune ? ». Je m’attends aussi à ce qu’on conteste ma légitimité à évoquer de tels événements, quand bien même est-ce à travers une fiction…

     Est-ce parce qu’en ces temps de guerre contre le terrorisme, les romanciers pour la jeunesse ne seraient plus libres d’aborder les sujets les plus brûlants de leur temps ? Et puis je m’attends à l’inattendu aussi ! Par exemple, à ce que ce livre amène les adolescents, et espérons-le les adultes qui les entourent, leurs enseignants et leurs parents, à s’interroger en profondeur sur notre civilisation. J’espère de tout mon cœur qu’il suscitera des débats, et que des lecteurs, voire des classes entières, se serviront de ce Terroriste… toi ! comme d’une occasion pour chercher eux-mêmes des réponses à des questions sur des actes qui dépassent l’entendement alors qu’ils sont si réels. J’espère et m’attends à tout et son contraire.

    Mais qu’on le sache, je ne redoute rien ! Car s’il est au moins une chose que j’ai comprise au cours de l’écriture de ce roman sur le terrorisme, c’est que le plus grave danger qui nous menace, le pire des virus mentaux, la plus sournoise des maladies sociales qui tétanisent et poussent des citoyens dans les bras des populismes extrêmes et autres faiseurs de haine, c’est la PEUR ! Et comme je ne suis pas né dans ce monde-là, je crie : vive la liberté !

Arthur Ténor

 

note de la rédaction: rendez-vous la semaine prochaine pour en savoir plus sur ce livre si intrigant…

Plus d’informations sur l’auteur : Page Facebook d’Arthur Ténor

En savoir plus sur l’œuvre Je suis Charliberté et les autres écrits d’Arthur Ténor !: blog d’Arthur Ténor

Pour commander Je suis Charliberté: Je suis Charliberté

je_suis_charliberte

Découvrez le nouveau catalogue 2016/2017 des éditions Scrineo: Scrineo

scrineo

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s