« Facebook et lortografe » by The Rich Himself

Photo d’Arthur Tress, Les Chroniques de Facebook :  31 octobre 2016

    Tout a commencé il y a deux mois. J’ai posté un commentaire à propos d’une publication sur la réforme des collèges et un abruti m’a répondu qu’il partageait mon avis, mais que j’avais fait deux « fooooooooootes » d’orthographe. Après vérification, il n’y avait pas la moindre faute dans mon texte, juste ignorance, vanité et connerie dans le sien. Par ailleurs, j’ai trouvé deux ENORMES fooooootes dans son propre commentaire qui m’accusait de dénaturer notre si belle langue. Je les ai soulignées dans un dernier commentaire avant de conclure : « heureusement que le ridicule ne tue pas, sinon vous seriez déjà en soins palliatifs. »
Tout ça pour dire que même sur facebook, l’orthographe est un sujet qui fait couler beaucoup d’encre (ou qui fait beaucoup chauffer les clavier si vous préférez…). Mon avis sur la question ne vous plaira pas. Pour me dégager de toute responsabilité, je vais attribuer les propos suivants à The Rich Himself (oui c’est moi, je sais… mais ça se voit moins), et faire semblant d’en être aussi scandalisée que la masse bien-pensante afin d’éviter de me faire lyncher sur la place publique…

Étant donné que The Rich Himself est fourbe et vicieux, qu’il ne respecte rien ni personne, qu’il n’a pas une once de morale, et qu’il ne croit ni en l’homme ni en la femme, il voudrait tordre le cou à cette fichue langue française, la faire exploser, la violer en lui imposant une correspondance graphie-phonie exacte comme c’est le cas dans la plupart des langues. Une langue au code écrit phonétique, mais quel outrage ! Quelle insulte envers la République, qui proclame dans l’article 2 de la Constitution : « La langue de la République est le français ». The Rich Himself au contraire, pense que la langue n’appartient à personne, ni au pouvoir, ni au territoire. Il croit qu’elle est vivante et libre et qu’elle se fout de la Constitution. Il ne voit aucun intérêt à se torturer le cerveau toute sa vie dans l’objectif ridicule et vain de faire le moins de fautes possibles. Les français perdent un temps d’étude et d’instruction phénoménal à cette affaire, alors qu’ils pourraient le consacrer à tant d’autres choses bien plus intéressantes et utiles, comme découvrir d’autres langues et d’autres cultures. Pour The Rich Himself, l’obsession de l’orthographe, c’est à dire de la « graphie juste », est la principale raison du faible niveau en langues des français. Connaissez-vous cette bonne vieille blague slovaque ? « Comment appelle-t-on une personne qui parle trois langues ? Un trilingue. Comment appelle-t-on une personne qui parle deux langue ? Un bilingue ! Comment appelle-t-on une personne qui ne parle qu’une seule langue ? Un français ! »…
  The Rich Himself estime que le code écrit du français est un salon de préciosité construit de toutes pièces par les aristocrates et réservé à leur club, métamorphosant la langue en un sport intellectuel élitiste et discriminant pour le reste de la population. Certes, il aime les règles et contre-règles de ce code, il s’en délecte comme d’autres se régalent d’une grille de sudoku. Il maîtrise plutôt bien l’orthographe et la grammaire, mais cela ne l’empêche pas de clamer haut et fort qu’ils contiennent plus de mensonges que de vérités, plus de tricheries que de respect des règles, plus d’erreurs que de justesse. The Rich Himself prend pour preuve l’ancien français, qui constitue selon lui la preuve flagrante de la dissolution progressive des fantômes du latin jusqu’à leur extinction quasiment complète au XIIIème siècle. Il condamne l’arrivée des temps modernes pour avoir relatinisé à tort la langue française, par ignorance, vanité, et surtout afin de nourrir des enjeux politiques. Mais The Rich Himself n’est pas un « VRAI » français, alors de quoi se mêle-t-il ?
     The Rich emmerde la littérature, les écrivains, les intellos, les bien-pensants, les académiciens, la dictée de Bernard Pivot et toutes les dictées en règle générale, il emmerde tous les défenseurs de la langue française. Il emmerde même les profs de français ! Vous vous rendez compte ! Lui qui en fut un, convaincu et passionné ! The Rich Himself dit que le titre de professeur de français est une aberration, qu’il ne devrait pas exister et qu’on devrait le remplacer par celui de professeur de Langue Vivante 1 ( ou « LV1 » ). Car, selon le cheminement tordu et pervers de sa pensée, si la LV1 n’est pas le français mais l’anglais, l’allemand ou je ne sais quelle autre langue, c’est que le français n’est pas considéré comme une langue vivante mais comme une langue morte. Alors il s’en moque en ces termes : « demandez à un hollandais quelle est sa LV1 et il vous répondra le néerlandais. Demandez la même chose à un français et il vous répondra l’anglais. » Le professeur de français n’est même pas conscient d’enseigner une langue. Oui, le « français » est une langue qu’on le veuille ou non. Or dans sa formation, le professeur de français n’apprend pas à enseigner la langue, il n’est en aucun cas professeur de langue, mais professeur « d’orthographe » et de Lettres (ce que j’estime par dessus tout, rassurez-vous…). C’est pourquoi il n’enseigne pas la langue, il n’enseigne pas le « français », il n’enseigne pas la COMMUNICATION, seul but ultime de toute langue.
Pour preuve cette citation latine du grand Cicéron : « Ignobiles Rich Himself dicit : in communicatio veritas !» !
Tout le reste n’est que littérature…

Ayant déjà rapporté assez d’horreurs comme ça émanant du cerveau malade de l’ignoble Rich Himself, je vais en rester là pour aujourd’hui. La deuxième partie de cette chronique sera encore pire, je la garde donc précieusement sous le coude pour la semaine prochaine…

Ce qui est dit n’est plus à dire.
Votre serviteur
Richard Palascak Himself

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s