« Facebook et les animaux » partie 4 by The Rich Himself

« Chroniques de Facebook » du mercredi 7 décembre 

     Récapitulatif : Problématique initiale : « pourquoi reçoit-on tant de partages et de publications animalières sur facebook ? Pourquoi un tel engouement sociétal pour le règne animal ? » Dans les trois parties précédentes, je me suis attaché à démontrer l’aspect économique et commercial de ce que j’ai nommé « l’animania ». Puis j’ai conclu, à la fin de mon dernier article, que le grand marché du monde animalier n’expliquait pas notre passion pour les bêtes, et que cet élan affectif largement partagé trouvait son origine du côté de l’affect lui-même.
    Notre regard et nos mentalités ont évolué. Depuis février 2016, les animaux sont reconnus doués de sensibilité dans notre code civil. 90% des français valident cette affirmation. 80% estiment que le animaux ne doivent pas être offerts en cadeau comme un objet quelconque. Plus intéressant encore, 52% des français répondent que l’on adopte un animal pour donner et recevoir de l’affection. Avant de développer ce dernier élément qui constitue une piste de réflexion essentielle, éclaircissons ensemble le mystère du regain de popularité du chat (qui a détrôné le chien à la place du top 10 des AC, AC=Animaux de Compagnie) et du succès somme toute récent des NAC (Nouveaux Animaux de Compagnie).
Les spécialistes expliquent cet essor par l’évolution de nos modes de vie qui, malgré les fantasmes ambiants du retour à la campagne et à la nature, sont dans les faits de plus en plus urbanisés. Or habiter en ville réduit la possibilité d’avoir une maison et un jardin, et donc d’adopter un chien. Quant au fantasme du retour à la nature, il ne fait que renforcer notre engouement pour le monde animalier. Il participe d’une nostalgie un peu idéalisée d’une ère « botanique », qui se renforce d’autant plus que les mœurs de notre époque évoluent sous le joug de la technologie. Hélas, l’ère contemporaine, malgré l’hyper-communication du net et l’entassement des individus dans les fourmilières humaines, a cruellement augmenté le niveau de solitude. Ce constat est aujourd’hui scientifiquement démontré par la mesure de ce que l’on appelle le « sentiment de solitude », à comprendre dans la même logique que le « sentiment d’insécurité ». En toute logique, plus ce sentiment de solitude augmente, plus l’apprivoisement d’une population animale apte, aimante et prompte à donner de l’affection explose.
    Plus généralement, les possesseurs d’AC et de NAC évoquent les notions « d’émotions », de « famille » et « d’amour » pour expliquer la relation à l’animal. Pour 11% des français, l’AC répond à leur besoin de combler leur solitude. 20% pensent que l’AC participe activement à l’éducation de leurs enfants. 40% des français affirment satisfaire une passion à travers l’apprivoisement de leur AC. 35% partagent leur chambre à coucher avec leur animal et, ce qui est encore plus fort, 50% des propriétaires se disent attachés à leur AC comme à un enfant. Au risque de me répéter, les psychologues et les anthropologues spécialisés dans ce champ d’étude, déclarent que la puissance de l’attachement aux AC a été exacerbé par la déception de l’humanité face à la réalité de la promesse technologique, qui n’a pas réussi à améliorer la qualité des relations humaines, pire, qui les a dégradées. Certes, nous communiquons énormément, mais à distance. L’AC au contraire est celui qui est là, vivant et présent, en plus d’être paisible.
    La semaine prochaine, nous verrons ensemble en quoi l’animal est considéré comme une personne à part entière, parfois bien plus « humaine » que l’humain lui-même. Enfin sachez que je n’en ai pas fini avec le chat (ce n’était juste qu’une petite mise en bouche…), et que je suis conscient que la seule explication de l’urbanisation de nos modes de vie ne suffit guère à expliquer son succès.
Ce qui est dit n’est plus à dire.
Votre serviteur,
The Rich Himself

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s