« Je me promenais… » by Nathalie Michel Herself

Billet d’humeur du vendredi 2 décembre 2016

    Je me promenais dans une rue parallèle au Boulevard Charles de Gaule quand mon regard a été attiré par de petits objets insolites grouillant dans l’herbe de la maison d’un particulier. En m’approchant, j’ai constaté que ces messages en forme de drapeaux étaient destinés aux maîtres peu respectueux des règles de civilité lorsque l’on possède un animal de compagnie. Plantés à même les déjections canines, j’espère que ces « Stop aux crottes », « Encore un coup des pigeons », « c’est pas moi, c’est mon maître » ou enfin « même du pied gauche ça m’énerve » feront réfléchir les promeneurs indélicats.
Nathalie Michel
Pour en savoir plus sur l’auteur des 1000 étangs meurtriers : Nathalie Michel

Découvrez également le dernier opus de Nathalie Michel, « 1000 étangs meurtriers » : click here!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s