» Demoiselle est morte… Je suis pour la résurrection ( et vive les séries de zombies spécial cace-dédi les filles )  » by Gilles Ivoire Himself

Chronique du 24 novembre 2016

…silence de la demoiselle… ou, pour plaire aux réformes portés par l’égalitarisme novlangue : dame, pour ne point discriminer, alors que pour l’homme, nous n’utilisons plus damoiseau. Ah ! Eh ben, mesdames, sachez que je m’en offusque hargneusement figurez-vous. Car là, oui, vous auriez pu sauver un mot perdu, un damoiseau perdu dans ce long vol de la langue à travers les âges. Oui, mesdemoiselles, j’ose vous le dire : vous eusses mieux fait de proposer le retour de cet éphèbe, doux, et si androgynement charmant damoiseau de vos rêves. Aussi, comprenez-moi, je ne puis que dire : « Quelle rage que poésie vous touchasse alors si peu ». Ah, oui mesdames, pardon… Pardon, oui, je l’avoue : je me suis par mégarde demandé si vous seriez touchées par ce plaidoyer… Par le fait que je sois blessé… ne fût-ce que par plaisanterie provocatrice… que par jeu d’acteur pris dans la poigne d’un nœud gorgien… Vous, si pleines de sagesse, dites-moi : est-il vrai que le destin de nos vies ne tient qu’à si peu de choses… qu’à des détails ? Aussi vrai que pour que tout fût différent, il aurait juste fallu que vous le sussiez avant d’agir ? Qu’une autre solution, oui, était possible. Et la peau de la cible : la solution ? Là n’est plus la question.

Gilles Ivoire

lien vers cet auteur: Gilles Ivoire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s