« LES 3 FLÉAUX DE FACEBOOK » by The Rich Himself

ATTENTION ! DANGER DE CONTAMINATION MASSIVE ET DEVASTATRICE SUR FACEBOOK !

Rq : JE N’ENGAGE NI LA RESPONSABILITE DE FACEBOOK EN PARTICULIER, NI CELLE D AUCUNE PERSONNE OU DE GROUPE DE PERSONNES EN PARTICULIER, NI CELLE D AUCUNE ENTITE COMMERCIALE ET FINANCIERE EN PARTICULIER, NI CELLE D AUCUNE COMMUNEAUTE RELIGIEUSE EN PARTICULIER, NI CELLE D AUCUN COURANT OU PERSONNALITE POLITIQUE EN PARTICULIER. J ENGAGE LA RESPONSABLILITE DE TOUS, MOI COMPRIS. DONC PAS DE LYNCHAGE S IL VOUS PLAIT…

LES 3 FLEAUX DE FACEBOOK :

Partagez cet article en masse si vous souscrivez à son contenu, afin d’épargner au maximum de facebookeurs une perte de temps et d’énergie monumentale dans une vie trop courte, à la fois si précieuse et si unique. Pour cela, je vous invite à identifier avec moi les publications qui émanent des 3 fléaux de facebook, ceci afin d’arrêter de suivre leurs sources sans forcément perdre vos amis et les contenus pertinents que ces derniers partagent avec vous.

Je suis hélas arrivé à l’heure fatidique que traverse tout facebookeur un jour ou l’autre : celle du tri et du ménage. Je ne parle pas de la sélection de mes amis, car en règle générale, je réfléchis avant de les accepter ou de les inviter, à part de très rares exceptions. Envahi par des centaines de publications par jour, j’ai été contraint et forcé d’analyser un peu plus en détail ce gloubiboulga que constitue le journal commun des publications. J’y ai repéré trois fléaux dont je vais, à partir de ce jour, supprimer le suivi. J’avoue moi-même, sans m’en être directement rendu compte, avoir été coupable de leur diffusion et donc de la contamination. Mea Culpa. Je vais m’astreindre dorénavant à ne plus y participer. J’en ai marre d’en avoir marre. Je n’en peux plus d’être constamment navré et énervé de perdre mon temps à parcourir les articles appartenant à ces 3 fléaux. Je ne veux plus jamais, ô grand jamais, ni les recevoir ni les partager.

Fléau n°1 : les pubs.

C’est une évidence, pourtant nombreux sont les amis qui « like » et partagent des pages affirmant clairement leur caractère publicitaire : des marques, des sociétés, des produits de consommation, etc… Puis il y a les publicités déguisées derrière le masque d’une image, d’une vidéo ou d’un texte rigolo qui sont diffusées par ces mêmes marques, sociétés et produits de consommation. Réfléchissez juste un instant : si mes 200 amis partagent ne serait-ce qu’une seule de ces pages par jour, ce sont 200 marques, société et produits de consommation qui enregistrent mon contact dans leur liste de diffusion et me bombardent par la suite des milliers de réclames directes ou indirectes. Imaginez un peu le résultat sur un an…

Fléau N°2 : les publications à caractère politique,

que je qualifierais volontiers de « PROPAGANDE ». Ces publications peuvent être franches et assumées. Elles relèvent dans ce cas du domaine de la politique politicienne : soutenez tel candidat, adhérez à tel parti, votez pour bidule-machin, etc… Or la propagande directe aboutit au contraire du résultat escompté. Si l’on me répète à longueur de journée de voter pour untel, je n’aurai bientôt qu’une seul envie, c’est de voter pour un autre. Mes parents ont fui un système politique dont l’un des piliers était la propagande directe massive et généralisée. Résultat : tout le monde voulait se tirer… Alors dites vous bien que si vous soutenez un candidat ou un parti, cela n’intéresse que les partisans chevronnés de ce même candidat ou de ce même parti. Votre soutien sans faille fera inévitablement fuir tous les autres… Un conseil : gardez votre opinion pour vous et exprimez-là dans les urnes, en allant voter ! Malheureusement, les publications politiques peuvent être indirectes et cachées. Derrière une vidéo, une image, un texte construits de toutes pièces, on peut embrigader les consciences d’un côté ou de l’autre de la balance. Il s’agit, dans le cas de ces publications, de vous faire adhérer à une idéologie, que vous pouvez clairement démasquer en remontant à la source de la diffusion. Le mode de contamination idéologique indirect passe par le biais de médias qui vont le plus souvent toucher à votre corde sensible : le rire, la tristesse, la révolte, etc…. Cependant, il est nécessaire de réaliser qu’en les partageant, vous ne faites que nourrir des intérêts et des enjeux qui vous dépassent complètement, et se moquent totalement de votre sort au final. Je prends ici pour unique exemple une problématique de politique étrangère : la guerre en Syrie. Pensez-vous sérieusement qu’une cellule de facebookeurs vésuliens (ça marche sur d’autres villes que Vesoul) est à même de décrypter, de comprendre et de régler un conflit d’une si grande complexité, qui implique tellement d’acteurs et de pouvoirs différents, à quatre mille kilomètres d’ici, et qui concerne le choc de cultures et de peuples dont nous ne connaissons absolument rien ! Je ne dis pas qu’il faut fermer les yeux, au contraire je vous demande de bien vouloir les ouvrir : on ne peut pas tout résumer par une émotion, aussi intense soit elle, issue de la vision d’une image « choc » sous-titrée par une phrase de dix mots…

Fléau n°3 : les publications à caractère religieux.

Non mais qui, parmi tous ceux qui les partagent , connaît le fondement même de toutes les religions monothéistes, résumé EXCLUSIVEMENT (et j’insiste sur le terme) dans les paroles de leurs prophètes? Car ces derniers ont TOUS affirmé la même chose : le prosélytisme est proscrit, interdit, anti-religieux ! Pour ceux qui l’ignorent, le prosélytisme consiste à faire publicité de sa religion, à s’en vanter et à s’évertuer de persuader l’autre d’embrasser sa confession. Quelle que soit la religion, il est toujours dit que c’est à l’homme de venir à Dieu, et non l’inverse !!! Dieu ne viendra jamais à vous, encore moins par le biais d’une publication facebook (et même de mille pour ceux qui en doutent…). Pensez-vous réellement que ceux qui diffusent et partagent ces publications parlent vraiment au nom de Dieu, et qu’ils sont par conséquent des prophètes ? Et vous, qui les partagez, pensez-vous également que vous parlez au nom de Dieu, et que vous êtes par conséquent des prophètes ? Méfiez-vous comme de la peste des hommes qui parlent au nom de Dieu ! Ce sont toujours eux qui sont à l’origine des conflits inter-religieux, du choc des écoles et des doctrines, des guerres et de la barbarie perpétrées au nom de Dieu. Ce sont eux qui sont à l’origine de la « séparation » des hommes, principe qui est à l’extrême opposé de la définition d’une religion, dont l’étymologie vient de « religere » en latin, qui veut dire « relier ». La religion propose une voie de sagesse qui permet de relier l’homme à Dieu, et cette voie n’a qu’un seul et unique secret : relier les hommes entre eux. Désolé de faire tomber vos illusions, mais il n’y a ni prophète ni Dieu qui communique et partage des publications sur facebook, il n’y a que des hommes ! Alors faites comme pour la politique, gardez vos croyances pour vous et surtout, évertuez-vous d’avancer jusqu’au bout du chemin qui mène à la sagesse avant de donner des conseils aux autres, et donc de vous auto-proclamer prophète à la place du prophète. Pratiquez si vous croyez, lisez les seules sources authentiques certifiées attribuées à votre prophète, et contentez vous de vous améliorer vous même, ce qui sera déjà bien assez pour améliorer ce monde.

Voilà, j’en ai fini avec les 3 fléaux de facebook. J’insiste sur un point : j’en ai moi-même été à la fois victime et coupable, comme avec toutes les dérives propres à ce réseau social. Mais aujourd’hui j’ouvre les yeux, je m’indigne et je dis « STOP ! ». Je ne « suivrai » plus aucun article qui propage leur vilaine épidémie mentale, et je vous promets en échange de ne plus jamais diffuser et partager de publications qui participent de cette contamination.

Votre serviteur

The Rich

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s